Le droit de dire, la liberté d'écrire

Université de Constantine : identité culturelle et texte littéraire en débat

La Faculté des lettres et des langues, département de lettres et langue française, de l’université de Constantine organise ce dimanche 19 novembre, à partir de 9h30 du matin, une journée d’études sur « L’identité culturelle dans le texte littéraire chez les auteurs contemporains ».

Présidée la Dre Mounia Belguechi du laboratoire « Langues et Traduction », cette rencontre de haut niveau verra la participation des écrivains Omar Kazi-Tani, Aomar Khennouf, Aziz Mouats et Djawed Rostom Touati.

Dans sa note de présentation, l’organisatrice de l’événement écrit : « Un auteur est souvent submergé par le besoin d’écrire, que ce soit à propos d’un thème qui l’intéresse, d’une Histoire qui le passionne, d’un sujet qu’il veut développer, d’une expérience qu’il voudrait partager, ou d’une analyse qu’il aspire à approfondir ; mais il a également besoin d’un lecteur qui partage sa réflexion, la conteste, ou qui, du moins, s’y intéresse. Cette réception, en aval de l’écriture, est chargée de découvrir une inscription identitaire et idéologique, qui se manifeste dans le texte de cet auteur ».

Pour la Dre Belguechi, l’identité culturelle est un moyen pour les auteurs d’exprimer leur identité par le biais de thématiques diverses, « mais toujours inscrites dans le champ culturel et identitaire du lecteur ».

Le de conférences débutera par l’allocution d’ouverture de la cheffe du Département de Lettres et langue française puis la présentation des objectifs de la journée par la Dre Belguechi

Le professeur et auteur Omar Kazi-Tani sera le premier à intervenir avec une communication sur la présence féminine dans son livre « La Lyre de Thamugadi », ouvrage .

Le professeur Aziz Mouats, auteur de plusieurs ouvrages sur l’art et l’histoire, parlera du soulèvement populaire du Nord Constantinois du 20 août 1955 dans son ouvrage « Les Galets de Sidi Ahmed »

Aomar Khennouf, cadre dirigeant retraité et auteur, abordera quant à lui le sujet de la « sagesse » et de « l’expérience », deux notions très prégnantes que l’on retrouve dans ses deux romans Mes transhumances et Rien n’arrive par hasard ».

Djawad Rostom Touati, auteur et animateur d’une émission culturelle à la télévision se penchera sur le thème : « Littérature et idéologie : de la reproduction au dépassement ».

De leur côté, les enseignants-chercheurs du département plancheront sur plusieurs thématiques ayant trait au sujet principal de la rencontre, à savoir l’identité culturelle dans le texte littéraire. Ainsi, la Dre Amel Maouchi aura à situer « Les fluctuations de l’identité culturelle dans le texte littéraire francophone » tandis que la Dre Cherifa Chebbah présentera une communication intitulée : « Gilles de Drieu la Rochelle, une curieuse autobiographie qui dérange »

La séance de l’après-midi sera marquée par les interventions de trois enseignants. La Dre Rania Bouchouka s’exprimera sur « L’identité culturelle chez les jeunes d’aujourd’hui : entre perte de repères, désarroi et discordance », elle sera suivie par l’exposé de la Dre Soumeya Merad sur « Le rôle du lecteur, entre réception et interprétation » puis par la conférence du Dr Mohamed Salah Dadci qui s’étendra sur « La dimension anthropologique de l’œuvre littéraire ».

L. C.

2 réponses à “Université de Constantine : identité culturelle et texte littéraire en débat”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *