Le droit de dire, la liberté d'écrire

Chaleur et alimentation : attention aux intoxications alimentaires !

Les fortes chaleurs de cette fin de printemps augurent d’un été caniculaire à Chlef. Selon nombre de citoyens, la température pourrait grimper au-dessus des 40° C, raison qui oblige tout un chacun à prendre un certain nombre de précautions. Et, surtout, à se prémunir des intoxications alimentaires, si fréquentes durant la saison estivale.

La prolifération de gargotes et fast-foods à travers la ville de Chlef et les grandes agglomérations de la wilaya n’est pas pour rassurer les préventeurs des services de santé. En effet, des cas d’intoxication sont signalés çà et là, pratiquement du mois de juin à septembre. Avec des conséquences qui peuvent être dramatiques, notamment lorsque l’intoxication affecte plusieurs personnes à la fois. En général, cela se produit lors des fêtes de mariage, banquets et autres repas collectifs. La presse rapporte régulièrement des cas d’intoxication collective après la consommation d’un plat ou d’un gâteau contaminés.

Survenant très rapidement, entre 1h et 8h après l’ingestion d’un aliment contaminé, l’intoxication alimentaire se manifeste sous la forme de vomissements, de diarrhées, de fièvre et de douleurs du ventre d’apparition brutale.

L’intoxication alimentaire a de nombreuses causes, entre autres, le mauvais stockage des aliments, le dépassement de la date de péremption, la rupture de la chaine du froid… Par ailleurs, il est connu que la chaleur et l’humidité favorisent la prolifération bactérienne. D’où l’interdiction par les autorités de laisser longtemps des plats préparés exposés à l’air libre. Une précaution qui ne semble pas toutefois prise en compte par les nombreux gargotiers et autres restaurateurs qui font exactement le contraire. Il n’y a qu’à voir du côté des marchands de bouffe de la Cité Bensouna à Chlef.

Un médecin que nous avons contacté au téléphone a expliqué que les principaux germes responsables d’intoxication alimentaires sont des virus, il a toutefois précisé que les salmonelles viennent en tête. Le praticien a ajouté que les aliments les plus souvent responsables sont les œufs, la viande, les poissons et les produits laitiers.

L’intoxication alimentaire est en général bénigne, fait-il savoir, signalant qu’elle passe toute seule au bout d’un jour ou deux, sans médicaments. Mais si les bactéries ingérées sont virulentes (présence de fièvre, de diarrhées avec glaires et sang et/ou altération de l’état général), l’intoxication pourra nécessiter la prise d’antibiotiques.

Le principal risque est la déshydratation qui peut survenir assez rapidement en cas de diarrhée et de vomissements répétés, en particulier chez les personnes fragiles (nourrisson et personnes âgées).

Notre interlocuteur rappelle enfin qu’en cas de suspicion d’une intoxication alimentaire, les malades doivent impérativement se rapprocher du centre de santé le plus proche ou de leur médecin traitant.

L. C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *