Le droit de dire, la liberté d'écrire

Lutte contre le Covid-19 : l’avis des Chélifiens

Nous avons interrogé plusieurs citoyens sur la conduite à tenir pour ne pas être contaminés par le nouveau coronavirus et également pour éviter de le transmettre à notre entourage. Voici leurs réponses.

Dr Nasreddine Benbouali, médecin :

«Pour l’instant, il faut agir intelligemment et avec patience»

«Concernant cette pandémie qui continue à sévir, car causée par un virus assez difficile à éliminer, on est à mon sens au stade d’éventualités, rien n’est suffisamment clair. Serait-ce une malédiction divine ou, comme certains le disent, une «méchanceté» humaine ? Chacune y va de son raisonnement. Pour nous, il nous faut suivre les actualités scientifiques et tenter de sortir avec des conclusions ! L’homme, cet égoïste, peut-il être aussi néfaste envers toute la population planétaire pour atteindre ses objectifs ? Oui, dans le sens où le nouvel ordre économique mondial est capable d’être à l’origine d’une guerre dite biologique pour satisfaire ses désirs. La pandémie en elle-même ne sera maîtrisable que si l’on arrive à connaître réellement ce virus et toutes ses capacités de nuisance. Tout ce qui est viral sévit par contamination et par différentes voies et le remède actuel reste le confinement, comme cela s’est passé pour la peste, la grippe aviaire, Ebola et autres épidémies virales mortelles. Il faut agir intelligemment et avec patience. Laissons le soin à nos spécialistes de nous dicter les conduites à tenir, ne pas s’affoler en suivant les consignes de n’importe qui et utiliser n’importe quoi ! L’heure est grave et nos érudits en médecine suivent cet ennemi pour tenter de le contrecarrer. Doit-on tous porter des masques ou uniquement les professionnels et les malades ? Aujourd’hui, on doit tous en porter ainsi que des gants hygiéniques, tout cela montre l’incapacité et l’inaptitude (actuelles) de la médecine moderne face à ce nouvel envahisseur ! On doit prendre nos précautions et attendre des lendemains meilleurs ! Même le traitement médical suggéré par le professeur Raoult de Marseille a des avantages et des inconvénients car il doit être utilisé en milieu hospitalier et après examens médicaux notamment cardiologiques. Pour l’instant, on doit se confiner dans nos maisons et utiliser tous les moyens hygiéniques en notre possession (lavage des mains à chaque éventualité, désinfection à l’eau javellisée de tout ce qui peut transmettre le virus et bactéries comme les poignées de porte, les murs, l’argent liquide etc…). En attendant, nous devons patienter et être rigoureux dans toutes les recommandations émises pour l’instant par les instances concernées… Restons optimistes pour un avenir proche sans coronavirus».

Dr Kheira Haddad, gynécologue :

«Il faut appliquer des règles strictes d’hygiène»

«Face à cette pandémie, le personnel soignant reste le plus exposé à une contamination certaine par le virus Covid-19 du fait de sa propagation vertigineuse, le secteur sanitaire n’était pas préparé pour y faire face pour les raisons que tout le monde connaît. La priorité pour les responsables, c’est de réunir tous les moyens pour faire face à ce virus avec la prise en charge des soignants et personnels des établissements hospitaliers en les dotant des équipements de protection individuelle ; il leur faut appliquer les règles strictes quant au respect de l’hygiène, il leur faut aussi assurer les conditions pour le confinement et l’isolement du personnel soignant après leur travail. Ces derniers peuvent même ne pas regagner leur domicile pour éviter tout risque de contamination qui devient croissant. Il y a eu beaucoup de décès, il faut qu’on reste vigilant et unis pour lutter contre ce virus mortel, tout le monde est concerné par cette épidémie très contagieuse et létale.

Pour participer à la lutte contre cette pandémie, il faut appliquer les mesures d’hygiène adéquates même pendant le confinement, sensibiliser les personnes pour qu’elles soient  vigilantes, éviter les regroupements, respecter la distanciation dans les files devant les magasins, utiliser les moyens de protection avec un confinement dans un environnement propre. C’est la seule vraie défense pour contrer le virus qui perd de son énergie dans cette situation».

Dr Boualem Henni, spécialiste en chirurgie cardiaque :

«Il faut rester chez soi, c’est l’unique solution»

«Vu la situation de cette épidémie qui s’accélère, faisant que le nombre de contaminés augmente de jour en jour d’une façon très alarmante, je pense qu’il faut désigner un seul centre d’accueil et de prise en charge totale des malades ou suspects, à l’exemple de l’hôpital de Chorfa (commune de Chlef) afin d’endiguer la maladie. Il faut doter ce centre d’accueil de tous les moyens humain et logistique en y aménageant une grande salle de réanimation. Pour ce faire, on doit récupérer tout le matériel de réanimation privé et public et le préparer avant la déferlante. En parallèle, il faut réquisitionner une structure hôtelière à proximité ou relativement proche pour héberger le personnel soignant afin de lui éviter de trimbaler le virus partout.

Par ailleurs, il est recommandé de dépister tout le personnel soignant et celui assurant la logistique ayant été en contact avec d’éventuels malades.

Autres suggestions, il y a lieu de doter le personnel soignant et/ou en contact avec les malades de moyens de protection adéquats.

Le combat concerne aussi les autorités administratives qui doivent de leur côté sensibiliser, appliquer, expliquer le bénéfice du confinement et dire que c’est la seule arme disponible pour le moment contre le virus. Il leur faut interdire les files interminables de gens devant les magasins pour l’achat de denrée alimentaires telles que la semoule, et organiser des comités de distribution par quartiers qui feront les courses pour chaque famille afin d’empêcher les gens de se bousculer.

Les autorités ont également à charge d’insister sur les gestes de salubrité, comme laver ses mains au savon ou en appliquant une solution hydroalcoolique, laisser ses chaussures dans un endroit à l’entrée du domicile… Il faut surtout rester confiné chez soi, c’est la seule et unique solution pour freiner la propagation de cette maladie très contagieuse».

Malika Sahbi, biologiste, chargée de l’environnement à l’APC de Chlef :

«L’Etat doit sévir contre tout manquement aux règles»

«Malgré les décisions de confinement prises au niveau de la wilaya et les mises en gardes qui ne cessent d’être lancées par les autorités et les spécialistes contre le danger de contamination par le Covit-19. Pour tout vous dire, la situation sanitaire se complique ici à Chlef, beaucoup de zones sont touchées par cette épidémie mortelle où nous avons relevé des cas positifs, sans compter les personnes déjà confinées qu’il faut surveiller. Nous sommes très inquiets de sa propagation vertigineuse, il n’y a qu’à faire un simple tour dans les supérettes ou les marchés sont plus qu’explicatif, le nombre qui y circule est flagrant, surtout le marché de Hay Bensouna le matin, les gens venus faire leurs courses sont plus que nombreux. Apparemment, les citoyens ne respectent pas les règles de distanciation. Compte tenu de la forte affluence, la seule solution qui reste c’est la fermeture pure et simple de ce lieu qui est source de contamination et de propagation, en dispersant les commerçants vers les sites et les quartiers pour inciter les citoyens à faire leurs achats tous près de chez eux. Le seul remède, c’est le confinement, et si on doit sévir, il faut sévir car il y va de la santé publique de la population, car certains citoyens prennent la chose trop à la légère malgré les appels de sensibilisation et de prévention. Certains inconscients, défiant toutes les règles de prévention, se baladent et se regroupent dans ces les lieux, les jeunes dans leurs quartiers alors que la situation est très grave».

Medouar Abdelkrim, président de ligue professionnelle de football (LFP) :

«C’est le moment ou jamais de mettre nos différends de côté»

«Je tiens à transmettre un message aux lecteurs et lectrices de notre respectable hebdomadaire Le Chélif -qui représente un grand acquis et une fierté pour la région de Chlef- et à tous les citoyens et citoyennes de notre beau pays que la solidarité, la prudence, la discipline et la sagesse doivent être au rendez-vous tout au long de cette dure épreuve. Le nouveau coronavirus continue de se répandre à travers le pays, et c’est pour cela que je lance encore une fois un appel à la solidarité nationale pour faire face à cette pandémie. C’est le moment ou jamais de mettre nos différends de côté et agir ensemble pour gagner cette guerre contre cet ennemi invisible, incolore et inodore. Je suis persuadé qu’ensemble nous pourrons traverser cette dure épreuve avec le moins de dégâts possibles. Je tiens aussi à remercier avec un grand tous nos «soldats» de la santé, qui sauvent des vies tous les jours au détriment de leur santé car ils sont continuellement exposés à la contamination. Merci à tous nos médecins, infirmières, infirmiers, ambulanciers, éléments de la protection civile, de la sûreté nationale, de la gendarmerie et le personnel qui assure l’hygiène des villes avec courage et sacrifices.

Je profite de votre journal pour dire à la population de rester confinée chez elle en respectant les règles d’hygiène et de protection en évitant les regroupements dans les lieux publics et respecter le cordon de sécurité dans les lieux commerciaux. Le confinement est la seule arme qu’il nous reste pour combattre ce virus mortel et impardonnable afin d’éviter sa propagation rapide qui sera fatale à notre pays. Mes sincères condoléances aux familles des victimes du Covid-19, ainsi que mes vœux de prompt rétablissement aux personnes atteintes de ce virus».

Propos recueillis par Hocine Boughari

Une réponse à “Lutte contre le Covid-19 : l’avis des Chélifiens”

  1. Effectivement, la seule et unique solution, c’est de rester chez soi et ne pas faire de déplacement inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *