Le droit de dire, la liberté d'écrire

Saison estivale : les noyades en hausse

14 décès par noyade dans des plages et des retenues d’eau ont été enregistrés durant les dernières 48 heures, indique ce samedi un bilan de la Protection civile, qui déplore également la mort de 10 personnes dans des accidents de la circulation à travers plusieurs wilayas du pays.

Il s’agit de 9 décès au niveau des plages et 5 autres dans des retenues d’eau, note la même source, précisant que dans la wilaya d’Alger, le corps sans vie d’un jeune homme de 28 ans a été repêché à la plage surveillée de Reghaia « hors les horaires de surveillance », alors qu’à Ain Temouchent, le corps d’un adolescent de 16 ans a été repêché à la plage surveillée El Bir, « hors les horaires de surveillance ».

Le bilan de la Protection civile fait état également de la mort par noyade d’un adolescent de 17 ans à la plage interdite à la baignade Les Falaises, dans la wilaya de à Bejaia, ainsi qu’un autre adolescent (17 ans) dans la wilaya de Boumerdes, au niveau de la plage surveillée Djaouhara.

À Mostaganem, les plongeurs de la Protection civile ont repêché le corps sans vie d’une fillette de 9 ans à la plage surveillée Bahara-Centre, alors qu’un homme de 54 ans s’est noyé dans une retenue collinaire dans la commune de Bouguirat.

A Skikda, un homme de 54 ans s’est noyé à la plage interdite Karbaz, ainsi que deux adolescents (17 et 18 ans), noyés à la plage interdite Sekay, alors que dans la wilaya de Souk Ahras, quatre enfants âgés entre 9 et 12 ans se sont noyés dans un barrage au lieudit Sidi-Mellag, selon le bilan de la Protection civile qui déplore aussi la mort par noyade d’un homme de 43 ans à la plage interdite Sidi-Maarouf.

Pour ce qui est des accidents de la route, 10 personnes sont décédées et 536 autres ont été blessées durant la même période à travers plusieurs wilayas du pays.

Des plans d’eau mortels

Il est à rappeler que pour la période allant du 16 juin au 3 juillet dernier, un total de 21 personnes sont décédées par noyade dont 10 au niveau de plages interdites à la baignade durant la période, avait indiqué précédemment un bilan de la Protection civile.

En outre, 6.615 autres personnes ont été sauvées d’une noyade certaine durant la même période dans le cadre du dispositif de surveillance des plages mis en place, ajoute le bilan.

La Protection civile précise, à ce titre, qu’elle a déployé au niveau des plages autorisées à la baignade 11.000 éléments spécialisés pour assurer la sécurité des estivants.

Le bilan de la Protection civile fait état également de 55 personnes mortes par noyade dans des réserves d’eau depuis le 1er mai, soulignant que la majorité des cas enregistrés sont des enfants.

Relevant la généralisation du phénomène de la baignade dans les réserves d’eau, la protection civile rappelle qu’elle a lancé une campagne de prévention et de sensibilisation le 16 mai dernier à travers le territoire national pour sensibiliser les citoyens contre les dangers de la baignade dans les réserves d’eau et sur les risques liés à la saison estivale. 

Sur un autre plan, la Protection civile annonce avoir recenser environ 111 millions d’estivants.

Les wilayas qui ont enregistré la plus importante fréquentation sont la wilaya d’Oran avec 2 millions d’estivants, Boumerdès avec 1,5 million d’estivants et Béjaïa avec 1,1 million d’estivants.

L. C.

Les commentaires sont fermés.