Le droit de dire, la liberté d'écrire

Bac 2022 : le centre d’examen d’El Marsa fin prêt pour l’accueil des candidats

En prélude au bon fonctionnement des examens de fin d’année, les préparatifs vont de bon train au niveau de la wilaya de Chlef. Le service des examens et concours au niveau de la direction de l’Éducation a mis le paquet pour réussir l’opération. Les chefs des centres d’examen se félicitent des efforts déployés par la tutelle, ils s’impliquent corps et âme pour veiller au grain en accomplissant leur mission.

Ainsi, à El Marsa, à l’extrême nord-ouest de la wilaya de Chlef, le centre d’examen du baccalauréat, Mabrouka Bennouna, est désormais fin prêt pour accueillir les quelque 212 candidats à partir du 12 juin prochain. Selon M. Habib Demim, le chef dudit centre, tout le nécessaire humain et logistique est mis en place pour mettre les candidats dans de bonnes conditions.

Le chef du centre a mis à contribution une équipe de collaborateurs, il dit avoir tout prévu pour ce rendez-vous décisif. Les 212 candidats dont 158 filles seront examinés dans six filières : lettres et philosophie, langues étrangères, gestion et économie, sciences expérimentales, mathématiques, génie civile et génie mécanique. Prendront part à l’ensemble des épreuves suscitées, les élèves des lycées « Mabrouka Bennouna » de Marsa, de Sidi Abderrahmane et de Mosadek. Les candidats seront encadrés pendant toute la période impartie à l’examen par environ 220 surveillants.

Le chef du centre qui est responsable des aspects sécuritaires et sanitaires au sein du centre s’attellera aussi à la préparation matérielle du centre d’examen. C’est d’ailleurs lui qui a désigné le staff du secrétariat selon des critères de compétence et d’expérience. Le même responsable assure la confidentialité et le secret des sujets d’examen du début à la fin de l’opération, il est secondé dans sa mission par trois adjoints qui s’occupent également d’autres tâches comme le recensement des absences, le contrôle et la supervision du travail des membres du secrétariat.

Le service comptable, la préparation fonctionnelle ainsi que l’hygiène du centre d’examen sont aussi attribués aux adjoints au chef du centre. L’observateur, souvent un cadre de l’éducation, envoyé spécial du ministère, veille quant à lui sur le bon déroulement des examens du premier au dernier jour. L’établissement d’accueil met à la disposition de ce fonctionnaire tous les moyens dont il a besoin pour accomplir sa mission dans les bonnes conditions. L’observateur passe dans les salles et s’assure que l’opération se déroule dans les meilleures conditions, il assiste à l’ouverture des sujets et assure le suivi de la tâche du secrétariat. À la clôture des épreuves, il rédige un rapport détaillé dans lequel il mentionne toutes les remarques avant de l’adresser aux services de l’office régional des examens et concours (OREC).

Les membres du secrétariat, au nombre de 13, sont choisis par le chef du centre, ils se doivent de remplir les conditions suivantes : expérience en la matière, rigueur dans l’accomplissement de la tâche, la confiance mutuelle et le sérieux. Selon M. Chihane, membre du secrétariat du baccalauréat au centre d’examen « Mabrouka Bennouna » d’El Marsa, leur mission consiste à accueillir les candidats, dresser le plan de disposition des élèves à l’intérieur des salles, établir les procès verbaux des salles (listes des élèves, copies d’examen, feuilles de brouillon etc.).

Il relève aussi de leur tâche de recevoir les copies de réponses que leur transmettent les enseignants surveillants à la fin de chaque épreuve. Les copies sont emballées dans des enveloppes libellées de l’intitulé de l’épreuve, le nombre de copies, la date de l’épreuve et éventuellement, le nom de la filière.

Par ailleurs, les candidats bénéficieront d’un repas chaud et varié tout au long des jours d’examen. L’intendant s’occupera en plus de son rôle purement financier, de l’application minutieuse du protocole sanitaire comme préconisé par les instances sanitaires du pays.

Le centre d’examen d’El Marsa a tout prévu pour le jour J. Les préparatifs vont d’arrache-pied pour assurer les meilleures conditions de travail aux examinés et aux examinateurs.

Les candidats affectés dans ce centre passeront, sans nul doute, leur examen dans de meilleurs conditions climatiques du moment que le centre ne se situe pas loin du littoral. Bonne chance les potaches !

Abdelkader Ham    

Les commentaires sont fermés.