Le droit de dire, la liberté d'écrire

Les anciens élèves du collège Mouloud Feraoun de Tissemsilt honorent leurs professeurs

Des retrouvailles émouvantes !

Une excellente initiative vient d’être prise par les anciens élèves de ce collège qui ont honoré leurs anciens professeurs des années 1960-1970. L’idée a germé dans la tête de quelques anciens élèves réunis grâce à une page Facebook ouverte en vue de renouer les liens, réunir et rapprocher tous les anciens élèves du collège en question. De fil en aiguille, la rencontre s’est concrétisée dans l’après-midi du 25 décembre dernier, et les retrouvailles ont été une grande réussite. L’émotion se lisait sur le visage de tous les invités qui n’en croyaient pas leurs yeux. Oh mon Dieu ! Après tant d’années ?! Qui l’aurait cru ? Et pourtant tout le monde était là ou presque. Des saluts et des accolades s’échangeaient au fur et à mesure qu’un ancien du collège, que ce soit un ancien élève, un ancien enseignant ou un ancien administrateur, franchissait le portail de l’entrée principale de l’établissement qui les avait réunis un jour.

Il est dit que la vie est une suite d’étapes, la plus douce c’est l’amour, la plus dure c’est la séparation, la plus pénible, ce sont les adieux et la plus belle, ce sont les retrouvailles ! Des retrouvailles pleines de joie et d’émotion, c’est ce qu’ont vécus les anciens élèves et leurs professeurs du collège Mouloud Feraoun de la ville de Tissemsilt.

Certes, le poids de l’âge pesait sur presque tous les invités, des retraités pour la plupart, mais la joie des retrouvailles leur soufflait un vent de jeunesse qu’eux seuls ressentaient. Il y avait même le coopérant palestinien, cheikh Mahmoud Mourad, qui s’est déplacé malgré sa maladie qui l’empêchait de rester debout très longtemps. On a dû lui ramener une chaise et la porter là où il se déplaçait. Defria, Aidouni, Baroud, Samir et Mahmoud les palestiniens, Nadji, Ouatouat, Sebaha et bien d’autres étaient présents…

Pour ceux qui étaient absents pour des raisons de santé, ils ont délégué leurs fils pour les représenter à l’image de MM. Si Merabet, Achiche et Abdelhadi…

Une brève allocution vouant les mérites de l’enseignant sur l’apprenant a été présenté suivie de la distribution de cadeaux et d’attestations d’honneur.

Nostalgie des années de bonheur

Que c’était beau de voir cette pose pour une photo-souvenir qui a réuni tous les anciens élèves et enseignants venus des quatre coins du pays pour ne pas rater cette occasion. La majorité d’entre eux a exercé de hautes fonctions, beaucoup sont en retraite actuellement. Il y avait des médecins, des enseignants universitaires, des inspecteurs de l’Éducation nationale, des ingénieurs, des enseignants… et même l’actuel wali de la wilaya de Chlef, en l’occurrence M. Lakhdar Sedass, un ancien élève du CEG (collège d’enseignement général) de Mouloud Feraoun et qui s’est déplacé à titre privé pour répondre à l’invitation qui lui a été adressée. Il a tenu à être présent et à offrir des cadeaux symboliques à tous ses anciens professeurs. Geste qui a fait naitre de vives émotions et qui est allé droit au cœur de ces derniers. Le wali de Chlef a rehaussé par sa présence, au même titre que ceux qui étaient présents, cette retrouvaille qui leur a fait revivre de bons vieux souvenirs et leur a remonté le moral.

Le seul point noir a été le fait de ne pas retrouver l’image réelle de leur ancien établissement qui a été complètement détruit pour laisser place à une nouvelle infrastructure. En effet, le collège a été rasé complètement car il menaçait ruine du fait qu’il était construit en préfabriqué et l’amiante qui s’y trouvait dans ses toits et murs constituait un réel danger. C’est le seul regret qui a été ressenti par les invités.

Très touché et ému par cette initiative, M. Mohamed Defria, ex-inspecteur général de l’Éducation nationale et détenteur de la médaille de l’Ordre National du Mérite, nous dit qu’il ne s’attendait pas du tout à cette invitation qui l’a comblé de joie ; il remercie infiniment tous ceux qui y étaient derrière. Et d’ajouter qu’elle lui a permis de revoir nombre de ses collègues qu’il a perdus de vue depuis belle lurette. Cette rencontre lui a aussi fait remonter le temps pour revivre, ne serait-ce qu’un court laps de temps, de cette merveilleuse époque des années 1960-1970.

Rendez-vous pour d’autres rencontres

Nabil Adel, un ancien élève du collège commente sur sa page face book en disant : « je me souviens très bien de notre collège. Au milieu de la cour y’avait le terrain de basket et de hand ball. Outre les classes en dur y’avait d’autres en préfabriqué avec l’administration, la buanderie, le réfectoire et le dortoir pour les internes au premier étage. Les internes  portaient des blouses bleues et venaient de toute la région : de Mahdia (ex-burdeau), de Rahouia, de Sidi Ali Mellal, de Medrissa, de Sidi El Hosni…etc. On faisait quatre ans d’études. Ils étaient obligés de faire des études avant d’aller diner. Ya Hasrah ! La fin de l’année scolaire c’était la fête de la kermesse avec la remise des prix.

Chapeau bas à MM. Kerrache, Laazeb, Chahbar, Fa saloulz (son pseudo sur Facebook), Laimeche et tous les animateurs de la page Facebook, les anciens du collège de Mouloud Feraoun de Tissemsilt pour qui les retrouvailles consolident les liens d’amitié et rapprochent mieux que les amitiés virtuelles. Sans oublier bien sûr le directeur actuel du CEM Mouloud Feraoun, M. Ameur Mousli qui n’a ménagé aucun effort pour faire réussir cette initiative. Le mérite lui revient aussi, lui l’ancien élève de l’établissement et son actuel premier responsable. « Dès que les initiateurs de l’idée m’ont contacté, je n’ai trouvé aucun inconvénient pour la faire réussir et mon bureau leur est resté ouvert et le restera inchallah puisque c’est pour la bonne cause », nous dit-il.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avant cette fameuse journée du 25 décembre 2021 pour bien la réussir et qui a vu renaitre une belle époque de la vie de plusieurs anciennes générations qui ont côtoyé l’enceinte du CEG.

Le collège Mouloud Feraoun restera à jamais gravé dans la mémoire de plusieurs générations, de la région, qui l’ont fréquenté depuis les années 60 et qui le fréquentent jusqu’à maintenant.

Rendez-vous a été pris durant cette journée pour d’autres rencontres afin d’honorer d’autres professeurs et donner l’occasion à d’autres anciens du collège de se retrouver, renouer le contact et faire repasser ainsi de vieux scénarios du passé. Ils se sont séparés en souhaitant longue vie à leurs enseignants et en ayant une pieuse pensée pour ceux qui les ont quittés !

Rabah Saadoun

Les commentaires sont fermés.