Le festival national du théâtre comique de Médéa, évènement culturel très attendu par les amateurs du 4è art, fait son retour, après une éclipse de quatre années, dont deux ans en raison de la pandémie du Covid-19.

Selon le commissariat du festival, l’édition 2022, la 13e du genre, sera dédiée à l’un des piliers du théâtre algérien, le regretté comédien Boumediène Sirat (1947-1995). Sirat a joué notamment dans les pièces « Litham », « Li Kla Ikhalles », « El Balaout », « El Algue », « El Khobza », « Hammam Rabbi », « Ledjouad », « Toufah » et « El Meïda ».

L’événement se tiendra du 7 au 11 décembre prochain à la maison de la culture « Hassan-El-Hassani », à Médéa. Sept troupes ont confirmé leur participation qui tenteront de décrocher la « grappe d’Or », la plus haute distinction du festival.

La sélection des pièces théâtrales est en cours, elle s’étalera jusqu’au 17 novembre. La liste finale des pièces retenues pour la compétition sera annoncée trois jours après la clôture de l’opération de dépôt des œuvres proposées à la commission de lecture du festival.

En plus de la « grappe d’Or », qui prime la représentation théâtrale la plus complète, les participants vont concourir pour l’obtention de l’un des sept autres prix attribués lors de ce festival, à savoir le prix du meilleur texte et de la meilleure mise en scène, scénographie, création musicale, interprétation féminine et masculine.

En outre, il sera attribué le Prix du Jury, qui récompense la pièce la plus appréciée par ce dernier.

On apprend par ailleurs que lors de cette 13è édition du Festival national du théâtre comique, il sera organisé des spectacles au niveau des résidences universitaires et dans certaines grandes agglomérations urbaines ou en plein air.

En marge du festival, les organisateurs animeront des ateliers de formation et d’initiation aux techniques d’interprétation et scénographie au profit des troupes théâtrales locales.

By admin